Mon assurance habitation couvre t'elle mes locations de vacances ?

Mon assurance habitation couvre t'elle mes locations de vacances ?

Vous prévoyez de prendre des vacances et vous songez à louer un logement en guise d’hébergement sur votre lieu de villégiature ?

Pour être serein pendant votre séjour, vous devez vérifier que vous êtes couvert en cas de sinistre sur votre lieu de vacances.

Nous vous présentons les règles qui s’appliquent au niveau de l’assurance des locations saisonnières.

La garantie villégiature de votre contrat multirisque habitation

Si vous avez souscrit un contrat MRH (multirisque habitation) pour votre logement principal, vous devez vérifier s’il contient une clause de « garantie villégiature ».

Elle est souvent présente dans les contrats les plus exhaustifs, mais elle peut aussi être ajoutée à une multirisque habitation basique sous la forme d’une extension de garantie.

La garantie villégiature offre une responsabilité civile, même sur son lieu de vacances.

Elle couvre tous les dommages qui peuvent être causés dans la location de vacances par les personnes qui vivent habituellement dans le logement principal assuré par le contrat MRH, en incluant les éventuels employés de maison et les animaux domestiques.

La garantie villégiature est généralement limitée à 90 jours et elle ne s’applique qu’au territoire français.

L’activation de la garantie villégiature n’est pas automatique

Pour que la garantie villégiature couvre votre location de vacances, il est nécessaire de contacter son assureur avant de partir.

Vous devez lui indiquer l’adresse de la location, les caractéristiques du logement et les dates prévues du séjour.

Sous dix jours, la compagnie d’assurance vous transmettra par courrier une attestation d’assurance villégiature que vous pourrez présenter au bailleur si ce dernier vous l’exige.

Les autres solutions pour être assuré dans votre location de vacances

La souscription d’une assurance courte durée

Vous pouvez aussi protéger votre location saisonnière en souscrivant une assurance spécifique, de courte durée, pour obtenir une indemnisation en cas de sinistre et une responsabilité civile.

Ces contrats d’assurance habitation temporaires sont souvent bon marché.

Le propriétaire du logement se charge de souscrire une assurance

Le propriétaire d’un logement mis en location peut prendre en charge lui-même l’assurance de son bien immobilier.

Dans ce cas, il a le choix entre deux formules :

  • Une assurance multirisque habitation avec une clause « abandon de recours ». Dans ce cas, il ne pourra rien réclamer au locataire si un sinistre endommage le logement, mais ce dernier reste responsable vis-à-vis des dégâts qui pourraient atteindre un logement voisin.

  • Une assurance multirisque habitation « pour le compte de qui il appartiendra ». Dans ce cas, tous les occupants du logement saisonnier et leurs responsabilités sont couverts par l’assureur.

Le fait que le logement soit assuré ne dédouane pas les locataires d’en prendre soin : ils restent responsables en cas de dégâts volontaires ou de vol.

Articles du même auteur